From sound art

Video / London

An exhibition of audio-visual installation and video works in the Stephen Lawrence Gallery until 15th December 2018; with additional work on display in the Project Space until the 16th November. Curated in association with the SOUND/IMAGE Colloquium (10th / 11th November). The works reflect a diversity of audiovisual practices and approaches from sculpture to installation and interactive works.

The works exhibited are as follows:

In the Stephen Lawrence Gallery: Christian Banasik I am; Julien Beau La perle noire ; Jane Cassidy They Upped Their Game After the Oranges; Sean Russell Hallowell Trompe l’Oreille; Louise Harris Alocas; Mhairi Vari and Pedro Pereira default mode network; Pavel Prokopic Affective Cinema.

In the Project Space:
Showreel 1
Linescape 1 Nicholas Carn; Digital Alchemy – Maura McDonnell and Cobi van Tonder; Fazes Brigid Burke; Wreck of Hope Leyokki
Showreel 2
Flux Andrew Hill; Origami M Del Carpio / Andy Sowerby; mother wound Lulu Honey Hayward; SONOLUMIN Diana Reichenbach
Showreel 3
Threshing in the Palace of Light Jean Piché; Xenofuturism: Welcome to the Antivoid Caleb Madden
Installations
Alessia Milo Aural Fabric: Greenwich; Sarah Sparkes and Ian Thompson The Synchronising Cue

http://www.greenwichunigalleries.co.uk/sound-image-2018-exhibition/

Installation / CAC Passages

Paysage accidenté #2 - CAC Passages

Tsuku Boshi Records

Passages / nocturne
10 — 30 avril 2018
Centre d’art contemporain / Passages
9 rue Jeanne d’Arc, à Troyes

Passages / nocturne
exposition collective — avec Julien Beau et Mokuhen
10 — 30 avril 2018

Un des dessins de la série Paysages accidentés (2006 – 2009) ayant été le point de départ d’une création sonore de Julien Beau et Mokuhen sera présenté à l’occasion de l’évènement Passages / nocturne 2018.

Paysages accidentés, série
Chloé Poizat
Sans titre, 2006, pastel sec sur papier
L 95 x H 70 cm
+
Paysage accidenté #2
Julien Beau et Mokuhen
2016, musique électroacoustique, stéréo, 40 mn

Passages / nocturne
Uriel Barthélémy & Entissar Al Hamdany
Julien Beau & Laurent Guérel (label Tsuku Boshi)
Isabelle Bonté Hessed2
Félix Bressieux
Adrien Clergeot & Cyril Noël
Maxime Cordier
Manon Harrois
Chloé Poizat
David Renaud

http://www.cac-passages.com

View original post

NUIT BLANCHE 2014


INTERCAL est proposée comme une mission qui cherche à valoriser le potentiel de la Sorbonne, architecture et culture confondue, la programmation de l’événement réunira des artistes qui engageront un véritable dialogue entre le lieu, leur art et le public. INTERCAL est un espace médian, une cartographie sonore et visuelle, à destination d’un espace cible. Le projet a pour ambition d’introduire les nouvelles pratiques émergentes, en lien avec les nouvelles technologies, au cœur de la Sorbonne. Prenant comme source d’inspiration la Sorbonne et son histoire, comme outils les nouvelles technologies de création numérique, et comme axe de travail « l’hantologie résiduelle* », les artistes invités, auront pour mission de créer des œuvres en dialogue avec un espace donné, de proposer une nouvelle lecture, appréhension, perception des lieux investis.

info

VIDEO / ANASTASIA BOLCHAKOVA @ AGNES B.

Anastasia Bolchakova présente “Vie de grenier”, une installation/vente d’éléments foisonnants habilement orchestrés. Vide-grenier d’une vie de grenier… liquidation totale… Cette exposition clôt un long cycle d’explorations-Création vécu hors des circuits artistiques identifiés. Ces formes de présence d’un réel fabriqué, élaborées au gré de circonstances souvent hostiles, sont déroutantes et opposent au monde toute leur force de résistance vibrante. Par de rustres gestes d’assemblage, Anastasia Bolchakova fait passer du tissu pour du bois, du plâtre pour du tissu et l’illusion opère contre toute attente : la matière se soumet à son imaginaire. La démarche d’Anastasia Bolchakova s’apparente à une tentative de matérialisation des mécanismes du rêve, du souvenir, du flash-back. Les éléments en scène répondent à une nécessité redondante de résurrection et mettent à l’épreuve le principe de réalité. Une réalité transposée, bombée, excessive et construite à partir d’éléments prélevés dans l’urgence, modifiés et implantés de lieu en lieu, sans fin.

europe.agnesb.com/fr/bside/section/chez-nous/activites/vie-de-grenier-anastasia-bolchakova

agnès b.
6 rue du Jour, Paris 1er
06/06/14 >>> 26/07/14