Concours de Musique Acousmatique petites formes 2014 France – Taiwan
Centre culturel de Taiwan à Paris (78 rue de l’Université, 75007 Paris)
Entrée gratuite

Métro 12 : Solférino / RER C : Musée d’Orsay

PROGAMME
FENG Ling-Hsuan : SET (2014)
Jules WYSOCKI : Esquisse aux cris (2013)
CHEN Ying-Jung : Mirage (2014)
SHIH Yu : Ring (2014)
Pierre-Axel IZERABLE : Mars (2013)
WANG Ting-Yun : Industrial Noise (2014)
LIAO Lin-Ni : Le train de la vie I – LR (2010)

Entracte

Adrien GARCIA : La Isla (2013/14)
LIN Chia-I : Gravity (2014)
Julien BEAU : Les poupées de Népenthès (2014)
Maxime BARTHELEMY : Bleu, blanche, rouges (2014)
JIANG Shu-Ya : A Hidden Kid’s Memory playmate, machine and a broken armor (2013)
Ségolène NEYROUD : Feral Thunderstorm (2013)
TSENG Yu-Chung : As Butterflies Flying Under the Curtain (2013)
Christian ELOY : L’Estran (1995)

Info. www.tpmc-paris.com
Renseignement – petitesformes2014@gmail.com

ALCOME
CONCERT de MUSIQUE ELECTROACOUSTIQUE 
épigraphies sonores
 

1er février 2014 à 20H

Salon Musical Bonaparte 
(12 rue Bonaparte, 75006 Paris)
 
……………………….
 
Après les sept concerts électroacoustiques SCRIME – TPMC à Reims, Bordeaux, Paris, Taipei, Nagoya et Tokyo autour des quatre générations de compositeurs de musique électroacoustique en France, la saison 2014 sera consacrée aux oeuvres qui tissent des liens entre la voix et toutes sortes de voies : écriture, dé-écriture, ré-écriture. Ce concert veut aussi donner une image large et plurielle de la musique électroacoustique en présentant diverses facettes et formes d’expression, allant de l’acousmatique au live en passant par le mixte et le mariage avec l’image. Un hommage sera rendu à Bernard Parmégiani récemment disparu avec sa pièce si dynamique La roue ferris.
PROGRAMME
 
Bernard Parmégiani : La roue ferris – musique acousmatique – projection Christian Eloy
Julien Beau : Transformer – vidéomusique 
Joan Bagès Rubi : Antitona – musique acousmatique 
Chiu Hao-Yuan : Follow Him – musique mixte pour voix et son fixé 
Armando Balice : Saturne – musique acousmatique 
Florent Colautti : Le bleu du ciel n’a de visage que pour celui qui le regarde – musique live pour E-String
Jean-Michel Rivet : L’ascenseur – musique acousmatique – projection Christian Eloy
 
 
Co-Production : 
TPMC (Tout Pour la Musique Contemporaine) 
SCRIME (Studios de Création et de Recherche en Informatique et Musique Electroacoustique) 
Alcôme (Armando & Livia – Composition et Organisation en Musique Electroacoustique)
 
Avec le soutien de : SACEM, La Copie Privée, Conseil Général Hauts de Seine, Théâtre du Petit Miroir
 
……………………….. 
Plein tarif 10€ – Tarif réduit 5€
Réservation – tpmcparis@gmail.com

Dedicated to electronic and instrumental concert music, LASO presents works that are highly creative and technologically sophisticated, representing an adventurous and provocative multiplicity of aesthetic approaches. Sincere, evocative, powerful, challenging, beautiful, sensuous, transformational. Poetry of sound. Played back over twelve loudspeakers surrounding the audience while performers are positioned centrally, the audience sits inside a ring of music, at once powerful, intimate and encompassing.

Previous concerts within this series have garnered the following praise: “…sensual flowing sound engulfed the senses, proving once more that there is no end to what you can do with electronics.”

Mark Swed, Los Angeles Times Music Critic

http://www.lasonicodyssey.org/LASO/Home.html

uturn
est un dispositif où interagissent la photographie,
la vidéo et l’expérimentation sonore.
A la fois projection et performance, ce projet commun
de Mathias van Eecloo et de Julien Beau
vise à être en permanence en mouvement,
par regroupements d’indices sonores, visuels et spatiaux.
Décliné sur plusieurs niveaux,
le projet réunit l’univers de deux artistes en questionnement
sur le rapport entre lumière et espace pour l’image,
matière et texture pour l’image et le son.
Matérialisé par la mise en place d’une projection audio-visuelle,
le projet s’appuie sur le jeu des supports de projections :
utilisation des vitres, reflets, murs et parois,
dans une recherche autour de l’architecture projetée
(visuelle et sonore) afin de remodeler un nouvel espace
dans l’espace donné. Ainsi l’installation,
ponctuée de temps de performances de création en direct,
est l’objet d’une autre lecture possible de celle-ci
et d’une nouvelle proposition immersive
à travers le traitement “en mouvement”
des données collectées dans la ville.

Festival des arts visuels Multiples Bordeaux
Enregistré et réalisé à l’atelier sous la tente chez Christophe Massé

www.toffer.canalblog.com

Le SCRIME vous propose en premier événement de l’année 2010, un concert lecture en partenariat avec le Forum des Arts et de la Culture de Talence.
Jean-Michel Rivet présentera le travail vidéo de Julien Beau, ancien élève du Conservatoire de Bordeaux et compositeur associé au SCRIME.

[RE] (20 mins)

Il naquit de Noun,
la personnification de l’océan primordial.
Dans la genèse des dieux égyptiens,
Atoum occupe la place du créateur.
C’est lui qui de sa semence
créera le premier couple divin,
Chou et Tefnout,
d’où descendront les principaux
dieux de l’Égypte antique.
À l’origine, Atoum est le dieu soleil,
mais il perdra peu à peu son pouvoir
au profit de Rê, qui finira par le remplacer
dans le panthéon égyptien.
Sous le nom de Rê-Atoum,
il incarne le soleil et tout particulièrement
au couchant.
Rê voyage chaque jour à travers le ciel
à bord de sa barque sacrée
(parcours du Soleil),
et chaque nuit aux travers
des mondes souterrains (les enfers).
Chaque lever de soleil était une victoire
remportée par Rê sur les « forces des ténèbres ».
Il est souvent représenté avec
une tête de faucon sur laquelle
est posée le disque solaire
protégé par le cobra dressé.
Assimilé à Atoum,
le dieu d’Héliopolis,
il est le créateur de l’univers.

Ce court-métrage musical se veut être un certain regard sur un élément incontournable de notre existence: le soleil. Source de lumière, il rythme et symbolise la vie.

Le travail sur les objets sonores et visuels “rejoint cette intuition fragile d’un cinéma qui deviendrait musique, ou celle d’une musique qui se ferait cinéma”.

 

http://scrime.labri.fr/index.php?option=com_content&view=category&layout=blog&id=25&Itemid=35&lang=fr