La 25e édition du festival Futura aura lieu du 23 au 27 août 2017 à Crest

Narration

invité : Lionel Marchetti, pour Atlas (97 phénomènes)
et concert hommage : Pierre Henry Apocalypse de Jean, par Jonathan Prager
http://festivalfutura.fr/index.php/programme-festival-futura-2017/
PROGRAMME FESTIVAL FUTURA 2017

Programme Festival Futura 2017

Mercredi 23 août

11h00 Introduction

12h00 Pot d’ouverture du festival

13h30 Concert : musique acousmatique

Jorge David Ortiz Trejo Deconstruction of memories 08’19
Sophie Berger 49°00’ SUD [2016 – création] 04’43
Martina Claussen Flashback [2016] 06’50
Claire Renard L’infini du rythme [2003] 09’22
Jacques Stibler Le temps, la mesure [2016 – création] 16’46

15h00 Concert : musique acousmatique

Alexandre Bellenger Kôeu Steu Lo Plä [2017 – création] 12’11
Maki Litanie [2001] 15’06
Leo Cicala Khoisan [2015] 10’45
Alice Calm Constellation 5 [2013] 6’46
Sina Fallahzadeh Le bruissement de l’aile de Gabriel [2014] 11’19

16h30 Concert : musique acousmatique

Michel Titin-Schnaider Alégorie Japonaise [2017] 30’00
Dante Tanzi Contemporary Waves [2016] 19’13

18h00 Concert : musique acousmatique

Tomonari Higaki création [2017 – création] 20’00
Lucie Prod’homme création [2017 – création] 11:00
Dieter Kaufmann il pleut – pas-sage percussif « 3ème symphonie acousmatique » [2017 – création] 22’05

21h00 Concert: art radiophonique

Denis Dufour Les Cris de Tatibagan [2017] 115’00

Jeudi 24 août

11h00 Concert: conceptuel / Musique et vidéo-texte

Frédéric Acquaviva Ape to Pig [2015-2017] 57’27

13h30 Concert: Prix internationaux
Concours CCMC et Destellos

15h00 Concert : musique acousmatique

Céline Périer Anthropocène [2016] 10’00
Antonio Ferreira About the Shovel and the Atom [2016] 10’30
Christophe Lambert Un tour, détour 6’24
Sylvia Lebranchu Sauvage [2016 – création] 16’56
Matthieu Guillin Superposition pour Bellmer [2016 – création] 12’10

16h30 Concert : musique acousmatique

Remy Carré Pluies rouge [2017 – création] 13’10
Jean Favory Passage-Longitude 40 [2003] 07’42
Agnès Poisson Par Les Vents, chahutée [2017] 12’20
Alain Savouret Vie-vent [2009] 17’34

18h00 Concert hörspiel

Livia Giovaninetti La dernière rose [2017 – création] 45’00

21h00 Film documentaire

Cendrine Robelin La Lucarne des rêves

22h30 art radiophonique

Paul Ramage, Vincent Laubeuf, réalisation Nathalie Salles Torii, la porte du moi [2017]

Vendredi 25 août

11h00 – 23h00 Concert : invité principal

Lionel Marchetti Atlas (97 phénomènes)

En 7 concerts

Samedi 26 août

10h30 Rencontre public avec Lionel Marchetti

13h30 Concert : musique acousmatique

Eric Broitmann La vallée du bonheur profond » [2017] 50’

15h00 Concert : musique acousmatique

Edith Alonso Túnel [2016] 08’37
Claude Hermitte Si (Objets trouvés n°3) [2017] 07’07
Cyril Gourvat Tanvalacruchalo 08’34
Arnaud Laurens La Pieta de Taipe 20’50
Frederico Schumacher La Mecánica de las Cosas [2016] 10’53

16h30 Concert : musique acousmatique

Emilie Mousset Le point de bascul [2017] 08’37
Thomas Hilbert Vert Dordogne [2016] 07’07
Bruno Capelle et Iris Lancery Les pensées de Jeanne [2016 – création] 13’23
Matthieu Perrin et Maël Gros Nausicaa III 10’54
Philippe Leguerinel L’Anse Rouge [2017 – création commande de Motus pour Futura] 20’00

18h00 Concert : musique acousmatique

Armando Balice Euclidiennes ou Symphonie du noir n°1 [2017 – création commande de Motus pour Futura] 45’00

21h00
Pierre Henry Apocalypse de Jean [1968] 1h45

Festival Futura, la 25e édition

Nuit blanche

23h30 Guillaume Contré Création [2017] 40’00

00h11 Luc Ferrari L’escalier des aveugles [1991] 35’00

00h46 Francis Dhomont Signé Dionysos [1986] 27’54

01h14 François Couderc Polygories [2017] 15’48

01h30 Julien Beau Tina [2016] 08’56

01h40 Marie-Hélène Bernard La rivière souterraine [2016] 14’41

01h55 Alexandre Del Torchio Prolifération – propagation [2015] 13’04

02h09 Diana Pérez Custodio Pánico (Panic) 09’00

02h18 Medín Peirón L’enfer musical (Partie IV de «Jardin des délices) 15’15

02h34 Yannick Dauby Tsi̍t lâu tsuí 36’55

03h11 Emmanuelle Jolly L’heure bleue [2016] 17’29

03h30 Pierre-Luc Lecours Impacts discrets 09’13

03h39 Julia Nanda Bejarano López Respiración imaginaria [2017] 10’11

03h50 Thanos Chrysakis Nekyomanteion [2005] 13’07

04h03 Anne-Claude Iger Le voyage immobile [2017] 24’00

04h28 Loïse Bulot Daphnie [2016] 08’52

04h37 Emilie Payeur Synapse [2008] 07’36

04h45 Ana Tapia Rousiouk Les entrailles de la terre [2016] 24’00

05h10 Jean-Philippe Velu Single Combat 08’33

05h19 Isabelle Stragliati o u r t i m e t o g e t h e r [2013] 27’28

05h47 Darren Copeland While Wor king And Walking [2016] 12’25

06h00 Daphnée Tsiouni Chambre no 15, σχοινάρια 05’50

06h06 Yérri-Gaspar Hummel Point de contrôle C. [2016] 06’33

06h13 Chantal Dumas Les petits riens – mécaniques du quotidien [2010 -17] 31’06

06h45 Yoann Sanson Zzzzz# [2017] 22’00

07h07 Frédéric Mathevet Lord of the flies (d’après William Goldin) 35’47

07h43 Emmanuel Mieville Shao Yue temple 10’40

07h55 Felipe Otondo Night Study No. 1 [2013] 09’58

08h05 François Buffet Et to pan 16’35

Intercal Sorbonne.
INTERVENTION NUIT BLANCHE // SORBONNE

INTERCAL est proposée comme une mission qui cherche à valoriser le potentiel de la Sorbonne, architecture et culture confondue, la programmation de l’événement réunira des artistes qui engageront un véritable dialogue entre le lieu, leur art et le public.

INTERCAL est un espace médian, une cartographie sonore et visuelle, à destination d’un espace cible. Le projet a pour ambition d’introduire les nouvelles pratiques émergentes, en lien avec les nouvelles technologies, au cœur de la Sorbonne. Prenant comme source d’inspiration la Sorbonne et son histoire, comme outils les nouvelles technologies de création numérique, et comme axe de travail « l’hantologie résiduelle* », les artistes invités, auront pour mission de créer des œuvres en dialogue avec un espace donné, de proposer une nouvelle lecture, appréhension, perception des lieux investis.

L’intervention consiste dans la possibilité de fixer le phénomène sonore, de le désarchiver et le restituer sous une autre forme. Les sons fixés comme parti pris des choses. Prenant pour matière principale « Les Archives de la parole* » et des enregistrements de discours effectués au grand amphithéâtre, ces matières seront manipulées et détournées selon les œuvres et espaces occupés.

Les arts numériques mobilisent aussi bien leurs artistes et leurs lieux de production/diffusion autour des questions de valorisation des pratiques à destination de tous. Parcours artistiques au sein de la Sorbonne, le propos d’INTERCAL est d’investir l’espace en sélectionnant des points d’ancrages qu’il valorise et met en scène, ces œuvres « hantologiques » agissent comme des mediums, contribuant à une nouvelle perception de l’histoire de la Sorbonne, proposant une nouvelle « relation » (artistique) avec son entourage contemporain, invitant le spectateur-auditeur à s’approprier ce lieux et ces spectres du passé.

* L’hantologie est un néologisme inventé par Jacques Derrida, et qui consiste en des œuvres qui se construisent à partir d’une trace en provenance du passé, et qui se manifeste dans divers domaines comme la musique, le cinéma ou encore la photographie, On parle d’hantologie résiduelle lorsque les compositions mélangent la matière première du passé avec des sons enregistrés dans le présent. La trace du passé se diffuse, voire disparaît presque, dans les nouvelles compositions.

* Les Archives de la parole Le 3 juin 1911, Ferdinand Brunot, linguiste et professeur d’histoire de la langue française à la Faculté des lettres de Paris, inaugure les Archives de la parole qu’il a créées au sein de la Sorbonne avec l’aide de l’industriel Émile Pathé. Ces Archives sont la première pierre d’un Institut de phonétique voulu par l’Université de Paris. Les Archives de la Parole se situent dans la perspective de l’histoire de la langue puisqu’il s’agit, grâce au phonographe, d’enregistrer, d’étudier et de conserver des témoignages oraux de la langue parlée.

La grande originalité des Archives de la Parole – s’inspirant en cela des Phonogrammarchiv de Vienne en Autriche – va être de produire et de créer ses propres archives sonores. Guillaume Apollinaire, Émile Durkheim, Alfred Dreyfus, etc., mais aussi nombre de locuteurs « anonymes » ou étrangers vont laisser le témoignage de leur voix aux Archives de la Parole. Trois cents enregistrements sont ainsi réalisés entre 1911 et 1914. Ferdinand Brunot lancera le projet d’un atlas linguistique phonographique de la France. Entre 1912 et 1914, cet atlas va connaître une ébauche de réalisation avec trois enquêtes de terrain. La première est menée dans les Ardennes franco-belges en juin-juillet 1912, dans le Berry en juin 1913, puis le Limousin en août de la même année.

Espaces

– Le Grand Amphithéâtre

– Galerie des Lettres

– Galerie des Sciences

Tsuku Boshi Records

INTERCAL Sorbonne – Nuit Blanche 2014 – Paris
Samedi 4 Octobre
____

Les artistes

Sébastien Roux & Laurent Guérel : Grand Amphithéâtre
Julien Beau & Arthur Zerktouni : Galeries des lettres et des sciences
Nicolas Charbonnier & Mike Latona : Galeries des lettres et des sciences

grandamphi-puvis_jpg

__
INTERCAL est proposée comme une mission qui cherche à valoriser le potentiel de la Sorbonne, architecture et culture confondue, la programmation de l’événement réunira des artistes qui engageront un véritable dialogue entre le lieu, leur art et le public.

INTERCAL est un espace médian, une cartographie sonore et visuelle, à destination d’un espace cible. Le projet a pour ambition d’introduire les nouvelles pratiques émergentes, en lien avec les nouvelles technologies, au cœur de la Sorbonne. Prenant comme source d’inspiration la Sorbonne et son histoire, comme outils les nouvelles technologies de création numérique, et comme axe de travail « l’hantologie résiduelle », les artistes…

View original post 24 more words