INTERCAL est proposée comme une mission qui cherche à valoriser le potentiel de la Sorbonne, architecture et culture confondue, la programmation de l’événement réunira des artistes qui engageront un véritable dialogue entre le lieu, leur art et le public. INTERCAL est un espace médian, une cartographie sonore et visuelle, à destination d’un espace cible. Le projet a pour ambition d’introduire les nouvelles pratiques émergentes, en lien avec les nouvelles technologies, au cœur de la Sorbonne. Prenant comme source d’inspiration la Sorbonne et son histoire, comme outils les nouvelles technologies de création numérique, et comme axe de travail « l’hantologie résiduelle* », les artistes invités, auront pour mission de créer des œuvres en dialogue avec un espace donné, de proposer une nouvelle lecture, appréhension, perception des lieux investis. L’intervention consiste dans la possibilité de fixer le phénomène sonore, de le désarchiver et le restituer sous une autre forme. Les sons fixés comme parti pris des choses. Prenant pour matière principale « Les Archives de la parole* » et des enregistrements de discours effectués au grand amphithéâtre, ces matières seront manipulées et détournées selon les œuvres et espaces occupés. Les arts numériques mobilisent aussi bien leurs artistes et leurs lieux de production/diffusion autour des questions de valorisation des pratiques à destination de tous. Parcours artistiques au sein de la Sorbonne, le propos d’INTERCAL est d’investir l’espace en sélectionnant des points d’ancrages qu’il valorise et met en scène, ces œuvres « hantologiques » agissent comme des médiums, contribuant à une nouvelle perception de l’histoire de la Sorbonne, proposant une nouvelle « relation » (artistique) avec son entourage contemporain, invitant le spectateur-auditeur à s’approprier ce lieu et ces spectres du passé.

https://lntercalsorbonne.wordpress.com/